LA DEPECHE 

Publié le 19/06/2018 

 

André Abadie est le nouveau maire

 

Depuis samedi soir, André Abadie est le nouveau maire du village de Cieutat. Il était le seul candidat, tandis que Rose-Marie Viau et Sébastien Caseny ont été élus, respectivement premier et second adjoints.

Voilà enfin l'épilogue d'une saga qui dure depuis plusieurs mois et qui a bien malmené les élus et les citoyens. Quelques minutes après son élection, ce nouveau (mais ex-maire) s'est voulu positif et pragmatique.

 

Sans faire un retour sur l'histoire qui a secoué voire divisé le village, rappelons tout de même quelques faits marquants. Edmond Prottung, élu maire aux élections de 2014, s'est très vite confronté à des divergences de vues et d'idées au sein du conseil municipal puis au sein de son groupe municipal. Une fracture s'est vite opérée. Malgré sa détermination à garder la tête haute et à résister, il s'est vu contraint de capituler jusqu'à rendre son mandat de maire et de conseiller municipal. D'autres ont suivi. Ils ont été exactement 5 à démissionner sur 15 membres du conseil municipal. Puis un sixième les a rejoints, André Abadie, ancien maire du début des années 2000 pendant une mandature.

 

Réélu après sa démission 

La population cieutatoise a été invitée à voter pour élire un nouveau groupe de 6 personnes, mais aucune liste n'a émergé, seule une seule s'est présentée, André Abadie, lui-même. De sortant, il devenait étrangement candidat. Malgré une faible participation lors des deux tours, les deux dimanches d'élection, il a été réélu. Seul candidat au poste de maire, 5 membres du conseil municipal n'ont pas voté en sa faveur contre 5 autres qui l'ont désigné. 

À peine 30 minutes plus tard, il s'est exprimé : «J'avais dit que je ne me représenterai plus à la fonction de maire mais je me suis jeté à l'eau pour sauver un conseil qui va à la dérive depuis plusieurs mois. Je veux remettre ce conseil municipal en marche avec une participation positive. On oublie les engueulades, on regarde comment travailler ensemble, correctement, pour le bien de la commune». Le deuxième point de son discours est sous forme de vœu, celui «d'éteindre les contentieux avec l'extérieur de la commune, mais sans parler de compromis ou de compromission, je veux que l'on ait la bonne attitude». Les autres points portent sur la reprise de la place de Cieutat à la communauté de communes, et du futur, les prochaines municipales. «Il faudra serrer les cordons de la bourse pour que l'équipe qui se présentera en 2020 se projette. On doit rester modestes.» Enfin, le nouveau maire, conscient de jouer le rôle de passerelle, lance un appel aux Cieutatois pour qu'ils s'impliquent dans la vie de la commune. Avant de se séparer, le nouveau premier magistrat a invité le conseil et le public, composé d'une vingtaine de personnes, à honorer la mémoire de ceux qui ont été au service de la commune, morts et vivants, par une minute de silence. À partir de cet instant, tous les espoirs sont permis de retrouver du dynamisme et de la convivialité.

Francine Depeyre

 

 

A Cieutat, le 12 juin 2018

Madame, Monsieur,

J’ai l’honneur de vous inviter à assister à la réunion du Conseil Municipal qui aura lieu le :

samedi 16 juin 2018 à 18h30

Salle de la mairie

Veuillez recevoir mes meilleures salutations.

Pour le Maire empêché,

Sébastien CASENY, Adjoint

 

ORDRE DU JOUR

 

 

Election du Maire

 

Détermination du nombre des adjoints (3 adjoints maximum)

 

Election des Adjoints