C'était le bon temps. On n'était pas pressé. On pouvait jouer au ballon sur la route. Les vaches, cochons, poules pouvaient circuler librement sur les chemins. On allait au marché à Bagnères à pied ou avec le "break" tiré par l'âne sans aucun risque  de PV pour excès de vitesse.